Programme > Sessions

Le colloque sera organisé autour de six sessions thématiques (le planning et les sessions seront réajustés en fonction du nombre de soumissions, il est également possible de soumettre un résumé dans la session "autre") :

1) Ecophysiologie chez les animaux sauvages

Conférencier invité : Dr. Jonathan Green (Institute of Integrative Biology- Université de Liverpool, UK)

Jonathan Green Jon Green s'intéresse à l'écophysiologie et au comportement des oiseaux marins. Ces animaux doivent s'adapter à 2 environnements très contrastés: les contraintes de se nourrir dans une grande étendue d'eau à des profondeurs souvent importantes, des températures froides et à faible luminosité sont très différentes de celles subies lorsque ces espèces se reproduisent et muent à terre. Chaque environnement (et leurs contraintes associées) change de manière saisonnière et annuelle, et est sous menace anthropogénique liée à la surpêche, le changement climatique et les développements d'énergie renouvelabes.

 2) Changements environnementaux et épigénétique

Conférencier invité : Prof. Christoph Grunau (IHPE UMR 5244 - Université de Perpignan Via Domitia)

grunau Christoph Grunau s'intéresse au rôle de l'épigénétique dans l'évolution. L'objectif de son groupe est de comprendre les interactions entre l’environnement, les organismes et l’adaptabilité («fitness»), au laboratoire et en populations naturelles,  afin de mieux comprendre les interactions entre hôtes et symbiotes et/ou parasites et de proposer des stratégies de contrôle. Sa vision de l'héritabilité est inclusive et basée sur les notions de biologie de système ; elle intègre la transmission d'éléments génétiques, épigénétiques, cytoplasmiques et de symbiotes qui engendrent un phénotype en interaction avec l'environnement.

 3) Plasticité et qualité individuelle

Conférencière invitée : Dr. Charlotte Récapet (ECOBIOP UMR 1224, Université Pau Pays de l’Adour)

Charlotte Récapet Centrées sur l’individu, les recherches de Charlotte Récapet s’attachent à comprendre le maintien de la diversité de stratégies d’histoire de vie observée au sein des populations. Elle s’intéresse en particulier aux rôles du métabolisme énergétique et du stress oxydant dans les compromis d’histoire de vie et dans la réponse des individus aux variations environnementales. Ses études combinant des approches de terrain, expérimentales et de modélisation, permettent d’identifier les mécanismes mais également les conséquences démographiques et évolutives de la diversité des histoires de vie.

 4) Activités humaines et physiologie de la conservation

Conférencier invité : Prof. Christian Voigt (Leibniz Institute for Zoo and Wildlife, Berlin)

Christian Voigt Christian C. Voigt s'intéresse aux mécanismes fonctionnels définissant la résistance et résilience des populations animales. Il étudie à la fois des facteurs proximaux (écologique, physiologique) et ultimes. Ses études sont surtout centrées sur le modèle chiroptère, espèces revêtant une grande diversité écologique en termes de traits d'histoire de vie (longévité, hibernation, vol) et d'importance fondamentale dans de nombreux écosystèmes. Son groupe au Leibniz Institute for Zoo and Wildlife Research, utilise à la fois des approches de terrain et de laboratoire (comportement, isotopes stables, respirométrie, endocrinologie, immunologie) afin de mieux comprendre les réponses de populations sauvages au dérangement humain.

 5) Flexibilité Métabolique et contraintes environnementales

Conférencier invité : Prof. Walter Arnold (University of Vetenary Medecine, Vienna)

Walter Arnold La recherche de Walter Arnold se situe à l'interface écologie-physiologie. Il travaille sur divers aspects de l'acclimatation saisonière: énergetique, thermorégulation, hibernation, rythmes saisonniers et circadiens. Un point central de sa recherche se focalise sur les fonctions physiologiques des acides gras polyinsaturés, notamment le rôle de ces composés alimentaires essentiels sur la composition phospolipidique membranaire en relation avec la régulation endogène saisonnière. Il étudie les effets des acides gras polyinsaturés dans une diversité d'espèces (petits hibernants aux grands mammifères) allant du niveau moléculaire au niveau de l'organisme.

 6) Ecophysiologie comportementale

Conférencier invité : Prof. Wolfgang Goymann (Max Planck Institute for Ornithology, Seewiesen)

Wolfgang Goymann Wolfgang Goymann s'intéresse aux inter-relations entre écologie, physiologie, et comportement animal, et à comment différents environnements et histoires de vie façonnent les mécanismes physiologiques affectant le comportement. Afin de survivre et se reproduire avec succès, la morphologie, la physiologie et le comportement animal doivent être adaptés aux conditions environmentales. De fait, l'évolution a façonné une myriade de traits et de stratégies d'histoire de vie permettant aux animaux de gérer les contraintes de l'environnement. Comprendre les mécanismes physiologiques sous-jacents le comportement et les traits d'histoire de vie des espèces animales, ainsi que la flexibilité des systèmes de régulation physiologiques constitute un point clé dans notre compréhension de l'impact des changements environnementaux liés aux perturbations anthropiques sur les espèces et populations animales. 

Le comité scientifique est composé de membres internes (DEPE, IPHC) :

  • François Criscuolo
  • Caroline Habold
  • Yves Handrich
  • Sylvie Massemin
  • Jean-Patrice Robin 
  • Vincent A Viblanc 

et de membres externes :

  • Fabrice Bertile (DSA-IPHC, Strasbourg)
  • Etienne Challet (INCI, Strasbourg)
  • Jehan-Hervé Lignot (MARBEC, Montpellier)
  • Nathalie Mondy (LEHNA, Lyon)
  • David Renaud (ECOBIO, Rennes)
  • Yann Voituron (LEHNA, Lyon)
Personnes connectées : 1 Flux RSS